les collections, les tendances

Les chaussures aussi sont imprimées !

3 juin 2019

Chez la Fiancée, l’imprimé se dessine jusqu’au bout des pieds.
Et cette année, les sandales et les derbies font leur entrée en grande pompe dans la collection Printemps-Été !
On les découvre en jakarta soleil, gauguin marine, afro imperial et java corail, et on les adore déjà !

Les sandales

Les sandales

Prête pour l’été ?
On enfile sa petite robe et ses sandales imprimées pour aller flâner au soleil…

Les derbies

Les derbies

Bienvenue à la derbies, véritable indémodable de la garde-robe.
Avec un pantalon ou une robe courte, elle peut être portée en toute occasion !

Les espadrilles

Les espadrilles

Et on retrouve nos fidèles espadrilles aux couleurs de la Fiancée pour une happy touch !
Avec leur semelle tressée, elles sont super confortables. C’est sûr, on ne les quittera pas de l’été !

les coulisses

Ostin, guest star chez la Fiancée !

16 mai 2019

Depuis octobre dernier, notre bureau de création à Saint-Gilles accueille régulièrement un occupant pas comme les autres : il s’agit d’Ostin, un chiot destiné à devenir chien d’assistance pour personnes atteintes de handicaps moteurs ou mentaux.

Le beau projet de Tessa

Tessa, designer textile à la Fiancée, a toujours vécu avec des chiens. Croyant profondément dans les bienfaits qu’ils peuvent apporter aux personnes fragiles, elle a souhaité jouer un rôle dans la chaîne de solidarité tout en faisant quelque chose qui lui tient à cœur : devenir famille d’accueil pour chien d’assistance.

chiot

Les chiens d’assistance sont les chiens que vous croisez parfois dans la rue avec un harnais bleu et jaune et qui accompagnent des personnes handicapées. Les profils de personnes pouvant être aidées par ces chiens sont très variés : polyhandicapés moteur, enfants autistes ou trisomiques, personnes épileptiques, résidents d’Ephad…

On est un peu sur le même principe que les chiens guides d’aveugles, mais ce sont des associations différentes qui gèrent cela, avec des formations spécifiques qui sont adaptées aux différents types de handicaps concernés.

Le rôle de la famille d’accueil est d’éduquer bénévolement le chien de ses 2 à ses 18 mois. Pendant cette période, un suivi a lieu toutes les deux semaines avec un éducateur canin de l’association et d’autres familles d’accueil. Suite à cela, le chiot sera formé pendant encore 6 mois en école de chien d’assistance, et à l’issue de ces formations il pourra commencer à « travailler » officiellement auprès d’une personne handicapée.

C’est donc un chien qui exercera un « métier ». Il sera amené à accompagner des personnes handicapées sur leurs lieux de travail, ou bien des enfants à l’école, sans parler des commerces, des transports… Il faut savoir que le chien en formation a les mêmes droits que le chien en exercice : son accès ne peut être refusé dans aucun lieu accueillant du public.

La vie d’Ostin chez la Fiancée

A l’annonce de son projet en juillet dernier, les réactions au sein de l’équipe ont été très positives !
En octobre, nous avions donc la chance et la surprise de voir débouler le petit chiot dans nos bureaux à raison de 2 à 4 fois par semaine.

chien bureau

Tessa a très vite mis en place des règles strictes pour Ostin : interdiction d’accéder à la cuisine, petit coin aménagé près de son bureau afin qu’il ne gambade pas partout, pas de câlins des collègues s’il saute ou aboie… C’est un chien de travail, il doit donc apprendre dès son plus jeune âge à être sage, à attendre auprès de son maître. Mais Ostin est encore jeune et il faut que l’exercice reste un plaisir pour lui. La relation est basée sur le principe du donnant-donnant et surtout pas de la contrainte : il a donc des pauses régulières avec jeux, balades, caresses et friandises.

tessa ostin

Ostin a rapidement su se faire apprécier de l’ensemble de l’équipe de la Fiancée qui le regarde grandir avec curiosité, et il ne manque pas de faire joyeusement le tour des bureaux pour saluer tout le monde à chaque visite !

Tessa sait bien que le moment de la séparation quand Ostin sera remis au centre de formation ne sera pas facile… Mais elle pense qu’au regard de tout ce qu’un chien d’assistance apporte en terme de mieux-être aux personnes qui en ont besoin, cela vaut vraiment le coup de s’impliquer. L’animal veille sur son maître, le guide, le rassure, donne l’alerte en cas de besoin, crée du lien social… Il aide les personnes handicapées à redevenir un peu « comme les autres », il efface les différences. Pour toutes ces raisons, merci à Tessa de s’investir et de donner de son temps et de son énergie à Ostin !

Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur l’association, vous pouvez parcourir le site de Handi’chiens : www.handichiens.org

 

 

les rencontres

A la rencontre de C pour Elle

9 mai 2019

Plantons le décor : nous nous rendons à Mazamet, idéalement située à 1h de la mer et 1h de la montagne, à mi-chemin entre Toulouse et Béziers, pour rendre visite à la boutique C pour Elle. Campée au centre de la ville et à 3 km de l’impressionnante passerelle qui relie Mazamet au village médiéval d’Hautpoul, la boutique bénéficie d’un flux touristique favorable au commerce !

Fashion show

L’événement du jour est le défilé Printemps-Été organisé par Nathalie Bonhomme.

défilé

Commerçante depuis 20 ans, cette férue de DIY avait à l’origine repris une enseigne Phildar qu’elle a convertie en boutique prêt-à-porter depuis 7 ans. Passion oblige, elle a conservé les fils à tricoter… Cette jolie boutique de 70 m2 a de quoi s’exprimer avec ses 6 mètres linéaires de vitrine.

A l’occasion du « fashion show » organisé deux fois par an, 8 mannequins-clientes âgées de 15 à 73 ans, défilent en musique, sourires aux lèvres. Nathalie habille les ados jusqu’aux grand-mères même si, reconnait-elle, les jeunes quinquas sont les premières à pousser la porte.

« Les filles défilent 2 par 2, je prépare mes tenues par couleur et je choisis les pièces en tenant compte de leur morphologie pour que ce soit harmonieux . Je présente 32 tenues. C’est une véritable organisation et le lendemain la boutique est en chantier mais nous passons un si bon moment, convivial et joyeux ! »

C pour Elle et La Fiancée

Fiancée du MekongNathalie a eu un coup de cœur pour La Fiancée en tombant sur une pub dans un magazine.

Et une saison plus tard, nos imprimés colorés s’installaient sur ses linéaires en cohabitation avec d’autres marques comme Street One ou Cécil, pour ne pas les citer… La Fiancée apporte sa touche joyeuse et colorée dans sa boutique. C’est la 4ème saison et elle ne regrette pas le choix d’avoir intégré une marque différente. Ses clientes ont tout de suite adopté le style et les imprimés de La Fiancée, ravies de pouvoir exprimer leur personnalité.

Nathalie est une femme dynamique. Elle change ses vitrines tous les 15 jours et s’adapte à la météo : il pleut, en avant les parkas et les cirés ! Le printemps se pointe, elle sort les petites robes légères de la Fiancée.

« Le commerce est dur, il faut se bouger, on ne peut plus attendre derrière la caisse que les clientes arrivent, il faut les séduire et leur proposer ce dont elles ont besoin et surtout envie ! »

 

Communication

Nathalie investit en communication. Avec 3 autres commerçantes, elles ont réussi à négocier un « super tarif » sur les « sucettes » parfaitement placées à un feu rouge. Impossible de passer à côté. Un mois et demi de visibilité pour seulement 60€ ! Avec un visuel d’un manteau de la Fiancée !

Elle s’est offert une pub cinéma pendant deux ans sur le grand écran de Mazamet. Ses actions ont développé la notoriété de sa boutique. Adepte des réseaux sociaux, elle communique 2 à 3 fois par semaine sur facebook.

« Je fais aussi des ventes privées avant les soldes. Je mets tout en œuvre pour qu’on dise qu’on se sent bien dans ma boutique. Je pense que les clientes viennent autant pour les produits que pour l’ambiance. »

 

Nathalie, dans sa boutique C pour Elle, fait partie des commerçantes avec lesquelles La Fiancée aime collaborer. Enthousiaste, dynamique et convaincante, on comprend pourquoi et comment elle a su fidéliser et fédérer une clientèle qui recherche du conseil, de l’écoute et de la bonne humeur comme les collections de la Fiancée !

les coulisses

Fabriquez votre rosace en papier !

2 avril 2019

Cet été, les vitrines de vos boutiques seront ornées de rosaces en papier, made in Saint-Gilles !

Et comme on a beaucoup aimé le rendu, on a décidé de partager un petit tuto pour que vous puissiez fabriquer vos propre rosaces.
Pour un anniversaire, un mariage ou simplement pour décorer son Home Sweet Home, les rosaces sont de très jolies décorations… qu’on peut être fière d’avoir réalisé soi-même !

 

rosace en papier

Matériel :
6 feuilles A4 ou A3 cartonnées et imprimées avec votre motif préféré
2 petits cercles de 6 cm de diamètre (pour les feuilles A3)
1 pistolet à colle + bâtons de colle
1 stick de colle
1 perforatrice
du ruban
des ciseaux

 

rosace en papier

1 – Pliage
Plier les feuilles en accordéon en 8 bandes égales.
Pour 3 feuilles, faire un pliage intérieur (côté vierge face à vous).
Pour les 3 autres feuilles, faire un pliage extérieur (côté imprimé face à vous).

 

rosace en papier

2 – Collage
Colles les accordéons entre eux, en alternant les feuilles avec pliage intérieur et les feuilles avec pliage extérieur.

 

rosace en papier

3 – Perforation
Perforer le milieu de chaque bande d’accordéon, sur tout un côté de la rosace.

 

rosace en papier

4 – Retournement 1
Retourner la rosace, pour avoir la face blanche vers l’extérieur.

 

rosace en papier

5 – Ruban
Passer le ruban dans les trous, en veillant à toujours bien serrer les bandes d’accordéon entre elles.
Attention à prévoir une longueur de ruban suffisante.

 

rosace en papier

6 – Nœud
Faire un nœud bien serré.

 

rosace en papier

7 – Retournement 2
Retourner la rosace, pour avoir la face imprimée vers l’extérieur.

 

rosace en papier

8 – Collage
Coller le rond en papier avec le pistolet à colle au centre de la rosace. Pour plus de rigidité, vous pouvez également coller une seconde pastille au dos.

 

rosace en papier

9 – Enjoy !
Votre rosace est terminée. Vous n’avez plus qu’à la suspendre et profiter de votre belle réalisation !

 

 

N’hésitez pas à nous envoyer vos créations via les réseaux sociaux !

 

 

les collections, les tendances

La Fiancée voit la vie en violet et camel !

1 avril 2019

Purple bay

Purple is back ! Et oui, le violet fait son retour en force cette année. Longtemps oublié, il reprend sa place dans nos vestiaires, pour notre plus grand bonheur ! Et on se laisse complètement envoûter par les chaudes tonalités camel sur lesquelles se dessinent des imprimés graphiques et élégants…

 

garuda camel

Le garuda, roi des oiseaux

L’un des imprimés Printemps-Eté de la Fiancée porte le nom d’une créature issue des légendes hindouistes : le garuda.
Homme-oiseau fabuleux ou aigle géant mythique selon les versions, le garuda est l’emblème de l’Indonésie et il est décrit comme la plus puissante des créatures ailées qu’aucun dieu ne peut battre !

Découvrir tous les produits en garuda camel

teotropico

waves camel

 

 

Esprit chic-ethnique pour l’imprimé waves camel qui nous transporte sur les plages paradisiaques de Bali avec ses motifs en forme de vagues…

 

 

 

palawa violet

 

 

 

De rondes baies roses apportent douceur et féminité à ce motif végétal aux couleurs résolument tendances !

 

marble

jenny violet

 

 

 

Romantique à souhait avec ses touches de rose et de beige, l’imprimé jenny se veut un brin vintage avec ses petits motifs floraux à l’esprit liberty !

 

 

 

 

l'oeil de la Fiancée, les voyages

Et l’Amour dans tout ça ?

8 février 2019

Sortons des clichés de la Saint-Valentin

Pour beaucoup, la Saint-Valentin est plus une fête commerciale que la journée de l’amour ! Ainsi, chaque année, vous vous creusez la tête pour dénicher un cadeau, bien plus par tradition que réelle conviction. Et l’Amour dans tout ça ? Je vous entends protester « nous avons toute l’année pour prouver notre amour, pourquoi le faire le 14 février ? »…

Vous avez raison ! Au fond, on ne sait même pas véritablement la raison pour laquelle nous fêtons l’amour le 14 février. Cherchez les origines de la Saint-Valentin sur votre moteur de recherche préféré, vous trouverez plusieurs pages d’hypothèses pas toujours concordantes. Comme toujours, il est plus prudent de s’en tenir aux sources de Wikipédia.

Oui, mais je vous le répète : et l’Amour dans tout ça ? Profitons de cette occasion que nous donne la Saint-Valentin pour nous souvenir qu’aimer et être aimé(e) est le plus doux des sentiments pourvu qu’on se laisse aller au bonheur, sans retenue ni jugement. Et toute l’année !

Continue Reading…