les voyages

La Fiancée a 25 ans !

18 juillet 2019

La Fiancée du Mekong, ma petite entreprise, fête ses 25 ans en juillet !

25 années de création, de voyages, de projets.

25 années de couleurs, de création de motifs floraux, ethniques ou graphiques.

25 années de collaborations artistiques avec des créatifs, des artistes, des graphistes, des photographes, des stylistes, des vidéastes.

Mais surtout, 25 années de rencontres au bout du monde : le sel de ma vie.

Un petit regard dans le rétroviseur de la Fiancée.

Tout commence en 1994, à Ventiane… par une rencontre, évidemment. Mister Boon, vieux monsieur qui parle un français châtié, est séduit par mon énergie et accepte de réaliser ma première collection. Son pays, le calme Laos traversé par le Mékong, m’a déjà inspiré le nom de ma marque et, à 30 ans, je suis très optimiste… Hélas, les premiers prototypes ne sont pas à la hauteur de mes illusions et tout se complique à la faveur du rachat de l’usine de Mister Boon par un Italien moins scrupuleux. Les déconvenues s’enchaînent… et m’entraînent finalement vers le monde de la décoration, puis l’ouverture de la première boutique Fiancée, rue du Pont au Choux, à Paris où Vanessa Paradis herself venait faire ses emplettes !

la boutique La Fiancée du Mekong rue du pont au chouxL’hiver, je tiens boutique entre 2 voyages en Asie. L’été, je cours les marchés.

 

 

À la faveur de mon retour aux sources, en Bretagne, j’ai l’idée de développer une collection de tuniques inspirées de la kurta indienne : le succès est au rendez-vous ! Je peux enfin renouer avec mon désir de prêt-à-porter qui ne va plus jamais me quitter.

Ma Fiancée du Mekong s’ancre alors près de Rennes, grandit et se professionnalise en surfant sur le fil de sa réussite. Cette tornade positive dure… 20 ans !

Crise de la Vingtaine : Pourquoi je n’intégrerais pas des unis dans mes collections ? Pourquoi je n’irais pas voir ailleurs si la marque n’y est pas ? Pourquoi je ne ferais pas le lien entre le commercial et la création ? Pourquoi je ne réaliserais pas ce rêve : que mes chères Fiancées puissent trouver leur petite robe fleurie à leur guise, sur leur lieu de vacances, dans la boutique près du bureau ou au fond de leur canapé en ligne à minuit…

Les boutiques de la Fiancée ouvrent les unes après les autres : Saint-Malo, Nantes, Paris, Roppenheim (un village outlet à la croisée de 2 autoroutes près de Strasbourg) Marseille et Rennes la petite dernière en janvier 2019.

Et… je repars en voyage… destination l’Europe pour développer l’export : l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et la Belgique diffusent en 2019 toutes nos collections.

Bien sûr, il y a eu des ajustements stratégiques, des remises en question, des changements de voilure et de cap… Le Mékong n’est pas un long fleuve tranquille… la Fiancée a su restée agile et créative et se remettre en question pour s’adapter au nouveau Monde !

Mais surtout que serait la Fiancée sans les 700 boutiques qui la représentent dans les vitrines de Lille à Nice en passant par Brest et Mulhouse… que serait la Fiancée sans les 40 personnes qui travaillent au quotidien dans cette petite entreprise pour créer, vendre, acheminer, gérer les collections, les fournisseurs, les clients avec respect et envie toujours !

Que d’énergie, que d’idées partagées, adoptées ou remisées, qu’importe pourvu qu’on les exprime avec liberté.

Merci à vous tous, les clientes, les équipes, les fournisseurs d’avoir fait ce qu’est La Fiancée today :

Une jeune femme passionnée et résolument optimiste

Rendez-vous pour le passage de la prochaine décennie… dans 5 ans !

En attendant, j’ai encore quelques tours dans mon sac imprimé, de nouvelles surprises qui devraient enchanter les Fiancées et venir étoffer nos collections…

Je vous embrasse.

Pascale Mordret

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.