les rencontres, les voyages

Reach for the Moon India

7 décembre 2018

 

Reach for the Moon India

A ma droite, Sarah qui a créé l’association Reach for the Moon India

J’ai toujours voulu m’engager pour des causes humanitaires, parce qu’il me semble que nous devons être solidaires et nous soucier de notre prochain. Et puis j’ai le sentiment d’être chanceuse car je vis de ma passion pour les voyages et la mode, alors j’avais envie de m’investir pour partager, donner à ceux ou celles pour qui le quotidien est souvent très sombre.

C’est une rencontre qui m’a donné l’opportunité de pourvoir pleinement m’engager, un email même, celui de Sarah Conty-Hodgkins, une femme formidable qui est devenue une amie, mais aussi celle qui a créé Reach for the moon India. Une association à taille humaine, avec des projets concrets.

Voici déjà dix ans que l’aventure a commencé…
 

 

 

L’ « Eco Projet »

Lorsque comme moi, vous avez la chance de beaucoup voyager, vous êtes chaque fois ébouli·e·s par des paysages à vous couper le souffle ou la richesse de l’artisanat, les matières, etc. Mais vous ne pas ne pas voir l’envers du décor : la pauvreté.

Comment fermer les yeux sur la détresse de femmes qui n’ont rien. Leur offrir la possibilité de travailler était la solution ! Nous avons ainsi créé en 2012 le projet couture. Une formidable aventure qui s’est mise en place par étapes :

  • une école de couture que nous avons ouverte dans des conditions un peu spartiates —quand la motivation est là, rien n’est impossible !— dans un bidonville à 30 km au sud de Delhi. Vous nous auriez vues avec nos vieilles machines à coudre dans une école en terre battue…!
  • en 2013, nous avons pu construire un atelier et donner ainsi à ces femmes de meilleures conditions pour apprendre leur nouveau métier et…
  • produire ! En 2014, deux ans après la création du projet, les couturières ont commencé à produire des bracelets et des sacs.

C’est ainsi que nous vendons les créations de ces femmes indiennes dans nos boutiques La fiancée du Mékong ou chez des revendeurs. L’intégralité des sommes perçues sert à auto-financer cette activité dans le bidonville, et surtout, verser un revenu régulier à celles qui ont désormais un emploi.

Liste des boutiques

Femmes indiennes

A ma droite la professeur de couture, à ma gauche Kranti qui s’occupe des projets des bidonvilles, et autour toute les femmes qui gagnent un salaire grâce à l’ « Eco Projet « 

Tant d’autres causes !

Je me rends en Inde au minimum deux fois par an. Ça me permet de visiter les différents sites où nous avons mis en place des actions avec Reach For The Moon India. On ne peut jamais être sur tous les fronts (j’aimerais tant pourtant !), mais avec les années, nous sommes parvenus à nous engager pour plusieurs causes.

L’orphelinat Anchal Chaya

Nous avons été émerveillés par l’engagement de Santosh Kakaar, femme d’affaires de Delhi, et Anand Shukla, philosophe de Bénares. Sur la fin des années 90, ils ont offert la chance à des enfants totalement dépourvus de tout, d’avoir un toit, des repas, mais aussi de l’affection. Nous les aidons depuis 2008 à subvenir aux très nombreux besoins en termes santé, d’hygiène, de sécurité et d’éducation.

Les écoles Morning Star

Depuis 2011, nous soutenons Rakesh Raj, un homme incroyable, Pasteur, qui a fondé une petite école en plein air dans un bidonville. L’école Morning Star. Au fil des ans, notre action a notamment permis de construire une structure solide et accueillante que nous avons d’ailleurs renforcée de dalles de béton après la mousson de 2014.

Mais en 2015, l’horreur se produit : les bulldozers du gouvernement indien détruisent l’école, et même, de nombreuses habitations du bidonville. Imaginez comme on se sent impuissant face à de tels actes…

Vous pensez bien que nous n’allions pas nous décourager ! Deux nouvelles écoles sont nées depuis et nos élèves sont ravis de mettre leur petit uniforme chaque semaine pour s’y rendre !


école en plein air dans un bidonville

VOUS POUVEZ NOUS AIDER

Dans ces bidonvilles de Faridabad, à 30 km au sud de Delhi, nous sommes donc parvenus à :

  • fournir un travail et des revenus à des femmes
  • un toit pour de nombreux orphelins
  • l’accès à l’éducation pour un grand nombre d’enfants.

Pourtant, il reste tant à faire ! Avec l’appel aux dons De l’eau pour un sourire, nous espérons pouvoir collecter les 3000€ nécessaires pour construire deux bâtiments sanitaires et améliorer les conditions de vie des femmes et enfants des bidonvilles.

Faire un don

1 Comment

  • Reply Merci aux boutiques La fiancée du Mekong ! | Le blablog de la fiancée 7 janvier 2019 at 12:19

    […] et de la bienveillance, des valeurs qui me sont chères comme vous avez pu le lire récemment sur le blog. Je vous souhaite de vous sentir aimé·e et de partager de beaux moments de joie et […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.